21e Régiment de guerre électronique

Identification de l’unité

Insigne du 21e Régiment de guerre électronique

INVENI ET USURPA

"Find and Exploit" 

Réserve de l'Armée

Graphique : Joanna Gajdicar

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’information. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre Curriculum Vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

21 EW Regt
Téléphone: 613-541-4434
Courriel: 21ew.recruiter@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone: 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Qui nous sommes

Le 21 Régt de guerre électronique (GE) existe pour former des opérateurs, de guerre électronique, militaires qualifiés et pour soutenir le personnel des forces canadiennes. Nous sommes le seul escadron de guerre électronique de réserve (GE) dans les forces canadiennes qui fait partie d’un régiment des forces régulières. Ceci permet l'excellente occasion pour l'unité et ses membres de se former, de s’entrainer et se déployer avec non seulement les forces armées régulières, mais aussi avec les unités de réserves dans tout le pays ainsi que volontairement dans les missions outre-mer. Les déploiements se font par rapport aux spécialités dans la GE, et en fonction de leur formation de base initiale.

La guerre électronique permet, sur les champs de bataille actuels, d'intercepter, de localiser, d'analyser et brouiller les communications des ennemis potentiels. Nous combinons la formation des chercheurs en communications, des spécialistes du renseignement, des spécialistes des systèmes de communication et d'information de l'Armée de terre (SSCIAT) (signal), et les métiers annexes nécessaire à l’accomplissement de notre mission. Les chercheurs en communication et les spécialistes du renseignement suivent une formation continue en suivant une série de cours additionnels qui sont directement reliés à l'équipement et aux méthodes de la GE. Plusieurs de nos membres ont choisi de servir dans diverses missions, autour du monde, telles que l'ONU et de l'OTAN.

La première réserve 214e escadron de guerre électronique

Le rôle principal de la réserve est d'augmenter, de maintenir et de soutenir les forces régulières au Canada et à l’étranger. Les réservistes s’entrainent et travaillent dans une unité près de chez eux et ne sont pas obligés de déménager comme c’est le cas dans les forces régulières. Les réservistes ne sont également pas obligés de servir outre-mer, bien que beaucoup choisissent volontairement de servir dans les pays comme Haïti ou l’Afghanistan.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant: Lieutenant-colonel Jeremy Small
  • Sergent-major: Adjudant-chef Rob Markell

Contactez-nous

21e Régiment de guerre électronique
E-30 (édifice Clement)
BFC Kingston
PO Box 17000
Stn Forces
Kingston, ON
K7K 7B4

Courriel : 21EWSQN.OPS@forces.gc.ca

Téléphone : 613-541-5010 ext. 4937
Officier de service : 613-449-1064

Heures d'ouverture : Du lundi au jeudi de 9 h à 12 h et de 13 h à 14 h 30. Vendredi de 8 h à 12 h

Nouvelles

Le Gouvernement investit dans des installations modernes sur la base Petawawa

Le 1er décembre 2017 – Petawawa (Ontario) – Défense nationale/Forces armées canadiennes
Le 4 décembre 2017

un soldat avec un fil de rasoir

BANGALORE, BOUCLES DE CEINTURE ET BRITANNIQUES:

Meaford, Ontario — Environ 200 soldats du 32e Groupe-brigade du Canada (32 GBC), ainsi que des soldats britanniques en visite, ont participé à l’exercice STEADFAST WARRIOR 2017, qui s’est déroulé du 25 au 31 août au Centre d’instruction de la 4e Division du Canada, à Meaford.
Le 1 novembre 2017

Le lieutenant-colonel Sarah Heer

Prendre sa place : Lieutenant-colonel Sarah Heer

Ottawa (Ontario) – Le lieutenant-colonel Sarah Heer revendique sa place comme pionnière d’une plus forte représentation de femmes aux grades supérieurs dans les Forces armées canadiennes (FAC) en général et dans le Régiment royal de l’Artillerie canadienne (RRAC) en particulier.
Le 23 octobre 2017

Voir d'autres nouvelles
Date de modification :