31e Groupe-brigade du Canada

Identification de l'unité

31e Groupe-brigade du Canada Insigne

PRO ARIS ET FOCIS

“Famille et Foyer”

Emplacement

Casernement Wolseley
701, Oxford St. East
London, Ontario  N5Y 4T7

Wolseley Barracks

Casernement Wolseley

Joignez notre équipe

Vous cherchez du travail à temps plein ou à temps partiel? Nous embauchons et offrons d'excellentes perspectives de carrière. N'hésitez pas à appeler ou envoyer un courriel à notre recruteur qui se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous indiquer comment vous adresser à notre régiment.

Le recruteur de notre équipe

Hamilton

Téléphone: 905-972-4028
Courriel : DND.HAM.B31.PResRecruiting-RecrutementPres.MDN@forces.gc.ca

London

Téléphone: 519-660-5275, Ext. 5300
Courriel : LondonRec@forces.gc.ca 
 
Windsor

Téléphone: 519-254-2535, Ext. 4512
Courriel : WindsorChathamRec@forces.gc.ca 
  
Ou contactez

Téléphone: 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Entraînement

Le quartier général de la brigade, qui se trouve à London (Ontario), est une unité à temps plein qui compte un effectif présent de 8 h 30 à 15 h 30, du lundi au vendredi. En outre, du personnel travaille les soirs et les fins de semaine, si leurs tâches l’exigent. Les unités de la Réserve de la brigade comptent un petit effectif à temps plein qui travaille tout au long de la semaine. Les heures d’entraînement de l’instruction pour les réservistes à temps partiel tenue par chaque unité sont décrites en détail dans les pages consacrées aux unités, dont les liens figurent plus bas.

Qui nous sommes

Le 31e Groupe-brigade du Canada (31 GBC) est une formation de la Réserve de l’Armée canadienne faisant partie de la 4e Division du Canada et son quartier général se trouve à London (Ontario).

La zone de responsabilité de la brigade s’étend de Hamilton à Windsor et au nord jusqu’à Owen Sound et Barrie. La brigade compte presque 2 500 membres, dont la vaste majorité est constituée de soldats réservistes à temps partiel. Ces dernières années, la brigade a envoyé des centaines de soldats, dans le cadre d’opérations à l’étranger en Afghanistan et dans d’autres théâtres, comme en Haïti, en République démocratique du Congo et en Europe de l’Est. Le 31 GBC a déployé un grand nombre de soldats lors d’opérations nationales, y compris des opérations de contrôle des inondations, et il a fourni des soldats pour l’opération PROVISION permettant d’apporter un soutien aux réfugiés syriens en 2015‑2016. Tous les ans, des soldats de l’ensemble du 31 GBC sont déployés dans le cadre d’opérations de souveraineté dans l’Arctique canadien.

Unités

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Colonel Joe Robinson, CD
  • Sergent-major : Adjudant-Chef Mark Delarosbil, CD

Communiquez avec nous

Quartier général du 31e Groupe-brigade du Canada
Casernement Wolseley
701, Oxford St. East
London, Ontario  N5Y 4T7

Téléphone : 519-660-5275

Nouvelles

De nouveaux membres des Queen’s Own Rifles of Canada, un régiment de la Réserve de l’Armée basé à Toronto, reçoivent des Pièces du Souvenir pour marquer le Jour du Souvenir.

Les pièces des Queen’s Own Rifles, un « devoir sacré » envers leurs morts au combat

Toronto (Ontario) — Une tradition vieille de 20 ans, qui permet d’honorer les militaires du Régiment morts au combat depuis 160 ans avec des Pièces du Souvenir, est encore en vigueur chez les Queen’s Own Rifles of Canada (QOR).
Le 26 novembre 2019

Le sergent Harrison Meyer de la C Company (Medevac), 1-108th Assault Helicopter Battalion de l’armée américaine, explique comment charger et décharger un hélicoptère Blackhawk avec du personnel médical des Forces armées canadiennes dans le cadre de l’opération IMPACT au Koweït

La campagne d’Italie, un lien pour des soldats au Koweït

Base aérienne Ali Al Salem, Koweït — Des soldats italiens et canadiens travaillant ensemble au Koweït ont formé une amitié durable en partie grâce à un volet peu connu de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale.
Le 20 novembre 2019

Le sergent Marnie Musson, technicienne médicale avec la Force opérationnelle interarmées Ukraine, encadre l’instruction sur le secourisme en situation de combat au Centre international de sécurité et de maintien de la paix à Starychi, en Ukraine

Une chercheuse canadienne se penche sur la perspective des genres dans le cadre du maintien de la paix

Toronto (Ontario) — Au moment où les Nations Unies et d’autres organisations militaires partout dans le monde cherchent à augmenter la représentation des femmes dans les opérations de maintien de la paix, une chercheuse canadienne se penche sur cette question peu étudiée, afin de mieux en comprendre les répercussions potentielles.
Le 19 novembre 2019

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

Traditionnellement, on ne considère pas que les quartiers généraux (QG) ont des racines comparables à celles des unités militaires. Toutefois, le QG du 31e Groupe-brigade du Canada s’inscrit dans l’histoire militaire des quartiers généraux de London qui commandent des unités de l’Armée canadienne du sud-ouest de l’Ontario depuis plus d’un siècle. Au fil des organisations de l’Armée de terre, les différents quartiers généraux établis à London ont commandé différents nombres d’unités et différentes zones de responsabilité opérationnelle.

Dès les années 1860, le nombre d’unités de la Milice dans les provinces canadiennes avait dépassé la portée du commandement d’un seul QG centralisé, et il fallait établir une structure de commandement plus étendue. En 1868, un système de districts militaires est créé pour encadrer l’instruction et coordonner l’administration des unités de Milice dans leur secteur désigné. Ces districts militaires ont ensuite été partagés en « divisions de brigade ».

Date de modification :