The Governor General's Horse Guards - Histoire

Notre histoire

The Governor General’s Horse Guards est un régiment de la Réserve constitué de citoyens­soldats volontaires, dont l’histoire illustre remonte à 1822 lorsque le Capt G.T. Denison a formé une troupe de dragons pour un bataillon d’infanterie de la milice locale. La famille Denison, de la ville de Weston, a commandé et financé la troupe pendant de nombreuses générations. En 1839, la troupe s’est séparée de son bataillon d’infanterie d’appartenance et a reçu en 1866 le nom de The Governor General’s Body Guard (GGBG). George Taylor Denison III a agrandi la troupe pour en faire un escadron en 1876, puis un régiment en 1889. La plus ancienne troupe de cavalerie du Canada, The Markham (Button’s) Troop, créée en 1810, est l’une des troupes qui ont fusionné avec la Body Guards pour former le régiment. Aujourd’hui, le régiment GGHG perpétue fièrement l’histoire de la Button’s Troop qui avait servi si vaillamment au sein de l’armée du Général Brock durant la guerre de 1812.

The Governor General’s Body Guard a servi dans la plupart des grands conflits canadiens du 19e siècle. La troupe de Denison et celle de Button étaient en service actif durant la Rébellion de 1837 et ont reçu le titre de Queen’s Light Dragoons pour leur vaillant service durant ce conflit. La troupe de Denison, constituée de soixante volontaires, a continué de se rassembler durant les années 1840 et 1850, maintenant de ce fait un lignage ininterrompu. En 1866, la troupe s’est mobilisée pour défendre le Canada face à l’Armée républicaine irlandaise d’Amérique durant l’invasion des Fenians. La troupe, à titre d’avant-garde de la brigade canadienne, a repoussé l’armée des Fenians à la frontière du Niagara et aux limites de la ville de Fort Erie, faisant de nombreux prisonniers à ces occasions. Le GGBG, à titre d’escadron, a assuré la sécurité dans la zone arrière durant la rébellion de Riel, ce qui lui a valu ses premiers honneurs de guerre - la Rébellion du Nord-Ouest de 1885. Durant la guerre des Boers (1899), le GGBG a fourni des volontaires au contingent canadien, dont le Capt H.Z.C. Cockburn, qui a reçu la Croix de Victoria et trois autres citations à l’ordre du jour.

Après la guerre des Boers, un nouveau régiment de cavalerie a été créé à Toronto, sous le nom de The Mississauga Horse. Durant la Première Guerre mondiale, tant The Mississauga Horse que le GGBG ont fourni des milliers de volontaires à la Force expéditionnaire canadienne en France. Après la guerre, les deux régiments ont eu le privilège de perpétuer l’histoire d’élite et les honneurs de guerre du 4th Canadian Mounted Rifles (4 CMR). Le 4 CMR, levé par le GGBG et The Mississauga Horse, comptaient les bataillons de cavalerie les plus décorés de l’armée canadienne, notamment grâce à la Croix de Victoria décernée au Sdt T.W. Holmes après la bataille de Passchendale. En 1936, The Mississauga Horse et le GGBG ont fusionné pour créer The Governor General’s Horse Guards (GGHG). Le nouveau régiment, activé en vue du service outre-mer en 1940, a participé aux combats en Italie et, plus tard, en Europe du Nord-ouest, obtenant neuf honneurs de guerre pour son service distingué durant la Seconde Guerre mondiale.

Le régiment GGHG sert le Canada à titre de régiment de la réserve sans interruption depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est en 1941 qu’il a perdu ses chevaux pour devenir un régiment mécanisé de chars d’assaut. Il est resté un régiment blindé jusqu’en 1965, date à laquelle il est devenu un régiment de reconnaissance léger embarqué dans des jeeps. En 1982, le régiment est revenu à l’Arme blindée à bord du véhicule blindé Cougar. En 1950, le GGHG a fourni 50 volontaires à la Force de service spécial déployée en Corée. Des volontaires individuels et en petits groupes ont servi au sein de contingents canadiens de l’OTAN en Europe et dans des opérations de maintien de la paix partout dans le monde. Les membres du Horse Guards continuent encore aujourd’hui de se porter volontaires pour servir dans le cadre de missions de l’ONU auprès de leurs collègues de la Force régulière.

Sa longue histoire et son lignage prestigieux font du GGHG le plus ancien régiment blindé de la Réserve au Canada. Le régiment a reçu son premier étendard en 1938 et c’est encore aujourd’hui le seul étendard du genre au sein des Forces canadiennes. Le GGHG a reçu le droit de cité à Toronto et à York, et, en 1988, Sa Majesté la Reine Elizabeth II a été désignée colonel-en-chef du régiment. Les nombreuses contributions du régiment au service du Canada, son histoire colorée et ses soldats ont rendu The Governor General’s Horse Guards « Nulli Secundus » – Sans pareil.

Plus d'histoire sur The Governor General's Horse Guards peut être trouvé sur le site Internet Histoire et patrimoine.

Date de modification :