Des bénévoles embellissent les pierres tombales d’anciens combattant à temps pour le 11 novembre

Article / Le 7 novembre 2016 / Numéro de projet : 16-0317

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

By Jeanne Gagnon, Guard of Honour Newspaper

Ottawa (Ontario) — Les pierres tombales des vétérans ensevelis au Cimetière militaire national seront à leur mieux le jour du Souvenir, grâce à des bénévoles qui se sont servis de brosses, de liquide à vaisselle, d’eau, et d’huile de coude pour enlever la saleté recouvrant les inscriptions.

L’adjudant Julie Archambault a tout d’abord discuté avec la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth de mesures pouvant être prises pour nettoyer les pierres tombales de vétérans dans le cimetière.

« Je voyais bien que les pierres tombales avaient besoin d’entretien », affirme-t-elle en ajoutant qu’au cours des trois jours suivant l’envoi d’un courriel d’invitation à participer à l’initiative, elle recevait un message par minute. « La réponse, elle est vraiment très enthousiaste. » Elle précise que des militaires et des civils sont venus d’aussi loin que Petawawa pour prendre part au nettoyage.

Au bout du compte, plus de 250 bénévoles auront nettoyé quelque 2 000 plaques et pierres tombales du Cimetière militaire national entre le 6 octobre et le 7 novembre. La Commission a fourni le matériel de nettoyage, précise l’Adj Archambault. Elle explique qu’en une journée, une trentaine de personnes nettoient de huit à dix pierres tombales chacune. Dans la section plus neuve, il faut environ cinq minutes pour nettoyer une pierre tombale, tandis que dans la section plus ancienne, il peut arriver de déployer de bons efforts pendant 30 minutes pour réaliser le travail.

« Il y aura tout de même quelques petites taches, mais au moins, on a enlevé le pire. Ça arrête les dommages et on peut retrouver qui repose à cet endroit, explique-t-elle. Nous espérons faire de ce projet un projet annuel, selon le besoin. On pourrait aussi étendre nos bonnes actions aux autres cimetières de la RCN, dans lesquels reposent aussi plusieurs de nos vétérans. »

L’un des bénévoles des Forces armées canadiennes était le Major François Bak.

« En tant que chef de section, j’ai cru qu’il s’agissait d’une excellente occasion pour nous de nous réunir en tant que groupe et de contribuer un peu à honorer nos militaires tombés au champ d’honneur, afin de faire notre part, explique-t-il. Sur le plan personnel, je me sens très honoré d’avoir pu faire ce travail. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :