Des employeurs participent à un exercice de l’Armée en compagnie de leurs employés réservistes

Article / Le 25 mai 2018 / Numéro de projet : 18-0212

par Natasha Tersigni, Affaires publiques du 38e Groupe-brigade du Canada

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Winnipeg (Manitoba) — Lorsque la surintendante Julie Baines, de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), est tombée par hasard sur le sergent Taylor Warren dans son véhicule G-Wagen durant l’exercice ARMOURED BISON (Ex AB), elle n’était pas convaincue de le reconnaître.

Même si au cours des six dernières années le Sgt Warren, qui est membre d’une unité de reconnaissance blindée du régiment The Fort Garry Horse de Winnipeg, a travaillé pour Mme Baines à titre d’agent des services frontaliers au poste-frontière canado-américain de Sprague, au Manitoba, c’était la première fois qu’elle le voyait dans sa tenue de combat complète et portant de la peinture de camouflage sur le visage.

En s’approchant de l’endroit où le Sgt Warren donnait des ordres à ses troupes en leur parlant calmement et en donnant des instructions détaillées sur la prochaine tâche à accomplir, Mme Baines a été impressionnée par cette nouvelle facette qu’elle découvrait de son employé : celle d’un citoyen soldat. Un citoyen ou un militaire à temps partiel est un membre de la Réserve de l’Armée canadienne qui s’entraîne dans le but de s’acquitter de tâches militaires et d’être prêt à défendre le Canada en situation d’urgence, au pays comme à l’étranger, en appui à la Force régulière de l’Armée canadienne.

Le 28 avril dernier, dans le cadre du Programme ExecuTrek du Conseil de liaison des Forces canadienne (CLFC), Mme Baines a accompagné douze autres employeurs du Manitoba, de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique à l’Ex AB tenu au détachement des Forces canadiennes Dundurn.

L’objectif du Programme ExecuTrek du CLFC est d’offrir aux employeurs, aux superviseurs et aux professionnels des ressources humaines du monde civil l’occasion de voir de première main la qualité de l’entraînement militaire et les avantages que peuvent tirer les employeurs de l’emploi de réservistes.

L’exercice réunissait 180 militaires de la 3e Division du Canada, la majorité d’entre eux étant des réservistes de l’Armée venus appuyer les unités de reconnaissance blindées qui participaient à des scénarios tactiques de combat.

Bien que Mme Baines savait que le Sgt Warren est un réserviste de l’Armée qui a besoin de disposer de congés pour suivre des cours militaires et participer à des entraînements, elle ignorait tout du travail qu’il faisait.

« Cette expérience fut une véritable révélation; elle m’a aidé à comprendre en quoi consiste la Réserve de l’Armée. J’ai maintenant une meilleure compréhension de ce que Taylor a choisi de faire dans ses temps libres, et je dois admettre que c’est assez impressionnant », a déclaré Mme Baines, qui a ajouté qu’elle a aimé cette occasion qu’elle a eue de voir ce que le Sgt Warren faisait concrètement lorsqu’il prenait des « vacances » pour participer à des activités de l’Armée.

La journée des participants au Programme ExecuTrek, parmi lesquels il y avait des représentants de Manitoba Hydro, de la Société d'assurances du gouvernement de la Saskatchewan et de l’Association médicale de la Saskatchewan, a commencé par une séance d’ajustement de leur tenue pour aller sur le terrain. Ils sont ensuite montés à bord d’un véhicule de soutien moyen (VSM) qui les a amenés jusqu’au secteur d’entraînement.

Une fois rendus sur place et après une courte séance d’accueil donnée par l’officier commandant de l’exercice, le major Gillian Dulle, les membres du groupe ont visité le quartier général du camp, puis ils se sont dirigés en marchant jusqu’à la zone d’étape où les unités blindées se préparaient pour les scénarios à venir.

Après avoir rencontré les militaires et assisté à une courte séance de présentation de l’équipement, y compris le tout nouveau véhicule blindé tactique de patrouille (VBTP), les participants au Programme ExecuTrek ont été émerveillés par le système d'aéronefs miniatures sans pilote (MUAS) utilisé pour la surveillance. Ils ont même assisté à une démonstration de tir de la mitrailleuse de calibre .50 montée sur le MUAS.

Après un repas du midi composé de rations militaires, le groupe a assisté à une mission de reconnaissance impliquant deux VBTP. Ensuite, ils ont rencontré le commandant adjoint de la 3e Division du Canada, le brigadier-général Nic Stanton. La journée s’est terminée par une démonstration de tir du G-Wagen sur le champ de tir.

À la fin de l’exercice, Mme Baines est repartie forte d’une meilleure compréhension de ce que fait le Sgt Warren lorsqu’il retrouve son unité.

« Je n’avais jamais réellement compris ce qu’il faisait avec l’Armée, et ce fut pour moi une belle occasion d’apprentissage. Le voir à l’œuvre, avec l’équipement à sa disposition, était très intéressant », résume Mme Baines.

Le Sgt Warren était content d’avoir invité sa superviseuse et de la voir participer à l’activité ExecuTrek avec les militaires.

« Julie occupe actuellement le poste de surintendante administrative et elle gère une grande partie de l’horaire de travail. Elle a travaillé très fort pour me permettre d’avoir les congés dont j’ai besoin », souligne le Sgt Warren. Il ajoute que son plus récent congé de l’ASFC lui a permis d’assister au cours de chef de troupe en 2017.

« Il est difficile de mettre six semaines de vacances en banque et il est encore plus difficile de les faire approuver en même temps. Julie a travaillé très fort pour s’assurer que je pourrais assister à ces cours. Pour un employeur civil, le monde militaire demeure obscur et peu familier, alors une activité comme celle-ci permet à ma superviseuse d’avoir une meilleure idée de la raison pour laquelle j’ai besoin de prendre congé à l’occasion pour participer à une activité militaire. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Vous cherchez une superbe carrière à temps plein? Les Forces armées canadiennes embauchent. Voyez les occasions d’emploi ici : https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/campagnes/emplois-en-demande.html.ca/en/department-national-defence/campaigns/in-demand-jobs.html

Et souvenez-vous, vous pouvez aussi occuper un emploi à temps partiel : un soir par semaine et une fin de semaine par mois au sein de la Réserve de l’Armée canadienne.

Pour vous joindre à la Réserve de l’Armée, commencez par vous rendre au manège militaire local de votre collectivité ou région.

Si vous cherchez un métier en particulier, vous devez vous joindre à une unité qui offre ce type d’emploi.Parcourez cette liste d’unités de la Réserve pour en trouver une près de vous : http://www.army.forces.gc.ca/fr/reserve/index.page#unit

Date de modification :