Des équipes internationales participent à la Concentration de patrouille canadienne pour la première fois

Galerie d'images

Article / Le 3 décembre 2015 / Numéro de projet : 15-0211

Wainwright (Alberta) — Le Centre canadien d’entraînement aux manœuvres (CCEM) de la Base de soutien de la 3e Division du Canada Edmonton a tenu, du 13 au 24 novembre, la CPC 2015, dans le cadre de laquelle des membres de la Force régulière et de la Force de réserve de partout au Canada ont eu l’occasion de prendre part à des exercices de patrouille de reconnaissance d’infanterie. Pour la première fois dans l’histoire de cette activité, des équipes de l’Australie, du Royaume-Uni et des États-Unis y ont participé.

Pour la première fois dans l’histoire de cette activité, des équipes de l’Australie, du Royaume-Uni et des États-Unis y ont participé.

Qu’ils prennent part à un entraînement de guerre dans la jungle en Malaisie ou qu’ils patrouillent en hiver dans les Prairies canadiennes dans le cadre de la 3e Concentration de patrouille canadienne annuelle, les membres du 3e Bataillon, Royal Australian Regiment (RAR), démontrent qu’ils sont polyvalents, agiles et prêts au combat. 

« L’équipe a participé à un programme d’entraînement rigoureux de quatre semaines afin de se préparer pour cette épreuve », a affirmé le lieutenant Andrew Barlow, du 3e Bataillon, RAR. « Nous avons mis l’accent sur le perfectionnement des compétences d’infanterie de base, avons passé beaucoup de temps à marcher en portant de lourdes charges et avons exécuté des entraînements spécialisés avec des experts en en terrain montagneux et en températures froides. »

« La Concentration de patrouille canadienne est un scénario d’entraînement réaliste témoignant de la résilience et du courage de l’Armée canadienne », a affirmé le lieutenant‑général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne. « La participation d’équipes internationales met en évidence la valeur de ce type d’entraînement et démontre les liens solides qui existent entre nos alliés et l’Armée canadienne. Je suis convaincu que les participants ont jugé que la concentration était à la fois exigeante et enrichissante. »

Trente-et-une patrouilles, composées de huit membres chacune, ont dû parcourir plus de 35 kilomètres à pied dans des mauvaises conditions météorologiques et sur des terrains variés afin de recueillir des renseignements sur une force ennemie active, dont le rôle était joué par des membres de l’Armée canadienne. Pendant que les patrouilles exécutaient leur mission, le déroulement du scénario dépendait de la façon dont chaque équipe agissait et comment ses membres relevaient les défis qui se présentaient.

« Peu de temps avant notre arrivée à Wainwright, nous nous entraînions sous une chaleur de 35 degrés », a indiqué le lieutenant Barlow. «  Certains membres de l’équipe venaient tout juste de terminer un entraînement de guerre dans la jungle de trois mois en Malaisie, donc l’entraînement pour un hiver canadien était un peu difficile. »

« Certains membres de l’équipe venaient tout juste de terminer un entraînement de guerre dans la jungle de trois mois en Malaisie, donc l’entraînement pour un hiver canadien était un peu difficile. »

Lieutenant Andrew Barlow du 3e Bataillon, Royal Australian Regiment

Cinq membres de l’équipe australienne de cette année ont été désignés en tant que candidats à des postes de dirigeants à leur retour en Australie. Ils feront part de leur expérience à leurs pairs afin d’aider ultimement les patrouilles au sein du RAR.

Situé à Wainwright, en Alberta, le CCEM facilite la conception et l’exécution d’occasions d’entraînement collectif immersif pour l’Armée canadienne et les Forces armées canadiennes. Cet entraînement fournit un milieu contemporain, réaliste et stimulant offrant la gamme complète des opérations d’apprentissage et de confirmation pour les forces à haut niveau de préparation.

Par le capitaine Graham Kallos, Affaires publiques du Centre canadien d’entraînement aux manœuvres

Date de modification :