Des membres de l’Armée vivent des expériences spirituelles au Pèlerinage militaire international

Article / Le 15 juin 2017 / Numéro de projet : 17-0155

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images

Par : Krysthle Poitras, Affaires publiques de l’Armée

Lourdes, France — Du 19 au 21 mai 2017, plus de 70 membres des Forces armées canadiennes (FAC) ont pris part au 59e Pèlerinage militaire international de (PMI) de Lourdes, en France. Ils se sont joints à des militaires de plus de 40 nations dans des moments de prière et de réconciliation pour célébrer le thème de cette année « Dona Nobis Pacem » : qui signifie « Donne-nous la paix » en latin.

Lourdes est un important site de pèlerinage pour les catholiques, où la Vierge Marie aurait été vue en 1858.

Le thème de cette année est particulièrement pertinent étant donné que cet événement a été fondé par des aumôniers militaires après la Seconde Guerre mondiale. Les aumôniers militaires français et allemands rassemblaient des militaires catholiques qui avaient combattu dans différentes forces au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap à Lourdes afin qu’ils prient ensemble pour la paix dans le monde et se réconcilient en tant que confrères chrétiens et ainsi commencer à réparer les événements du passé.

En 1958, l’Aumônerie catholique de l’armée française a ouvert le pèlerinage militaire à d’autres nations qui souhaitaient faire la promotion de la réconciliation et de la paix. À partir de ce moment, le PMI a continué de renforcer l’esprit communautaire parmi les nations, d’étendre la prière pour la paix, d’intensifier la spiritualité des militaires et de fournir un accompagnement aux blessés dans la compassion.

Le caporal-chef Susan Chalmers des FAC a fait la déclaration suivante à propos du pèlerinage : « Mon expérience à Lourdes m’a laissé sans mot à de nombreuses reprises. Je ne trouve pas toujours les mots pour traduire mes émotions. L’activité a surpassé mes attentes et m’a permis de vivre des expériences qui ont changé ma vie, tant sur le plan spirituel qu’émotionnel. J’en garderai à jamais un souvenir dans mon cœur et dans mon esprit. L’une des activités m’a particulièrement frappée : la rencontre d’un guerrier blessé de la Croatie. Être témoin du fait que leurs militaires honorent et respectent leurs militaires blessés, d’entendre son histoire inspirante et le voir embrasser la vie malgré la tragédie qu’il a vécue, cela m’a beaucoup touchée. »

Bien qu’il y ait souvent des pèlerinages non militaires à Lourdes, le PMI est ouvert à toutes les confessions (mais il est basé sur le catholicisme) et il est unique dans ses activités et le soutien qu’il fournit aux membres des FAC et aux vétérans ainsi qu’aux membres d’autres armées. Notamment, les pèlerins canadiens se sont joints à des pèlerins militaires de la Bretagne, de l’Irlande et des États-Unis à l’occasion d’une messe du matin à la grotte. Les pèlerins canadiens ont également assisté à des cérémonies d’ouverture et de clôture impressionnantes qui ont mis en vedette des gardes de drapeau et des fanfares de partout dans le monde qui ont marché dans la Basilique St Pie X dans un rassemblement de paix.

Le major Joseph Gsell de l’Aviation royale canadienne a fait la déclaration suivante : « Le PMI de Lourdes 2017 restera à jamais gravé dans mon cœur comme une des plus belles expériences de ma carrière militaire. Les mots me manquent pour décrire à quel point je sors enrichi moralement et spirituellement d'avoir vécu cette camaraderie contagieuse, qui existe naturellement entre ces militaires de plus de 40 nations différentes. Pouvoir prier tous ensemble dans ce lieux somptueux et partager notre recherche commune de spiritualité dans un monde qui en manque tant, fut un des piliers du succès de ce pèlerinage qui, pour moi, est avant tout une opportunité indispensable pour finalement prendre le temps de se recueillir, de se retrouver soi-même et d'assouvir notre soif de spiritualité, quelle que soit notre religion. Grâce à ce pèlerinage, je me sens maintenant plus serein au quotidien. Recevoir le témoignage si positif de cette fraternité qui dépasse les frontières me rend plus confiant envers l'avenir. »"

L’une des activités, qui a mis de l’avant l’esprit de camaraderie entre les nations, le défi de sports, a connu un franc succès grâce à son atmosphère festive, accueillante et enjouée. L’équipe canadienne était composée de 10 membres, dont un participant libanais qui avait été inclus dans l’équipe, car il était le seul représentant de son pays. L’équipe est rapidement devenue unie et tous les défis, au niveau mental et physique, ont été relevés grâce à l’endurance et à la persévérance des participants.

Parmi les autres activités au programme, il y avait une procession à la chandelle qui a illuminé les rues de Lourdes le soir en souvenir de ceux qui sont disparus et de ceux qui sont blessés physiquement ou mentalement et de leur famille; une messe près de la grotte où la Vierge Marie aurait fait une apparition à Saint Bernadette; et une visite des piscines du sanctuaire, où les pèlerins peuvent être submergés dans l’eau bénite et prendre le temps de prier et d’être guéris.

Le caporal Brendan McKernan de l’Armée canadienne a affirmé : « Cette année, le PMI marque le 59e anniversaire de l’événement et j’ai eu la chance d’être choisi pour aller à Lourdes en tant que membre de la délégation canadienne. Les deux aspects de l’activité, qui contrastaient vivement, se sont toutefois déroulés sans heurt. Le côté spirituel et religieux de notre visite s’est terminé par une visite des bains de Lourdes. Le sentiment de paix et de calme une fois dans l’eau ne ressemblait en rien à ce que j’avais vécu auparavant. C’était une sensation puissante que toutes les personnes présentes ont ressentie. Le deuxième aspect, la présence militaire, n’a rien à voir à ce que j’avais imaginé. Constater le sentiment de camaraderie entre les nations a été tout simplement incroyable. Durant notre séjour, les militaires de chaque pays appartenaient à cette activité. Les expériences, la vie et les bagages de chacun variaient grandement, mais nous nous sommes tout de même tous sentis unis. Il n’y avait pas d’étrangers, seulement des amis dont nous n’avions pas encore fait connaissance. Nous avons créé des liens, tissé des amitiés qui traversaient les fuseaux horaires, les frontières et les barrières linguistiques. Nous nous en souviendrons toute notre vie. » 

Les pèlerins sont venus à Lourdes pour trouver une paix intérieure, se reposer et guérir. Ils sont grandement reconnaissants des moments qu’ils ont eus pour réfléchir à leur vie et à leur spiritualité. L’esprit communautaire et la chance d’échanger avec d’autres pèlerins ont apporté du réconfort.  

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :