Excellents résultats pour l’Équipe de tir de combat des Forces armées canadiennes

Article / Le 2 septembre 2015 / Numéro de projet : 15-0129

Bisley (Royaume-Uni) — Deux réservistes de l’Équipe de tir de combat des Forces armées canadiennes ont respectivement décroché la première et la troisième position dans la catégorie « Honneur » de la prestigieuse Compétition annuelle de tir opérationnel de la Réserve de l’Armée britannique, qui se déroulait du 21 juin au 1er juillet 2015 à Bisley, au Royaume-Uni. Plus de 700 tireurs militaires de partout dans le monde étaient présents.

Le sergent Tatyana Danylyshyn du Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) a été sacrée meilleure tireuse au fusil réglementaire dans la catégorie « Honneur », tandis que le caporal Baron Hordo du Queen’s Own Rifles of Canada a obtenu la troisième position. Ils se mesuraient à plus de 700 autres tireurs militaires de partout dans le monde.

« Des événements comme la compétition de tir de Bisley permettent à nos soldats de perfectionner leurs compétences et de démontrer leur efficacité opérationnelle. Je suis très fier de la performance exceptionnelle du sergent Tatyana Danylyshyn et je la félicite d’être un modèle à suivre pour ses pairs et ses homologues à l’échelle internationale », indique le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne.

« C’est un honneur d’avoir été choisie pour représenter le Canada lors d’un événement aussi prestigieux, et un véritable privilège de pouvoir tirer aux côtés de certains des meilleurs tireurs au monde à Bisley. Je suis reconnaissante d’avoir pu acquérir et perfectionner de telles compétences au sein de l’Armée canadienne », souligne le sgt Danylyshyn, à propos de son récent exploit.

Les tireurs canadiens, qui ont obtenu 1012 et 981 points respectivement, partageaient le podium avec le caporal Johnny Moore, réserviste de l’Armée britannique, qui est arrivé en deuxième place avec 1001 points.

La Médaille de la Reine, le prix pour le meilleur tir de la Force de réserve, a été décernée au caporal Moore.

Vous vous demandez peut-être pourquoi la médaille revient à celui qui a terminé en deuxième place?

Des Médailles de la Reine sont décernées lors des concentrations de tir aux armes légères du Royaume-Uni et de nombreux autres pays du Commonwealth, y compris la Concentration de tir aux armes légères des Forces armées canadiennes (CTALFAC). Toutefois, les tireurs peuvent uniquement remporter la Médaille de la Reine de la compétition nationale de leur propre pays. Il s’agit par ailleurs des seules médailles de tir pouvant être portées sur les uniformes. 

Lors des compétitions de tir internationales, les équipes étrangères participent dans la catégorie « Honneur » seulement, puisque le but définitif de ces activités à l’échelle nationale est de déterminer et de récompenser les meilleurs tireurs du pays hôte. L’existence de la catégorie « Honneur » s’explique également du fait que chaque pays utilise ses propres trousses et son propre équipement. Pour qu’une compétition internationale soit véritablement équitable, il faudrait que tous utilisent le même équipement et les mêmes armes, à l’instar des Jeux olympiques.

Les compétitions de tir, au pays et à l’étranger, donnent l’occasion aux soldats canadiens de s’exercer et d’évaluer leur niveau de préparation au combat. Cette activité permet également aux membres des Forces armées canadiennes (FAC) de partager leurs connaissances et les meilleures pratiques en matière d’entraînement au tir d’armes légères avec les autres pays participants, comme l’équipe canadienne l’a fait au Royaume-Uni.

La compétition de Bisley, comme elle est communément appelée, comprend en fait trois concentrations se déroulant sur deux semaines chaque été : la Compétition de tir opérationnel de la Force régulière de l’Armée britannique (à laquelle les réservistes peuvent participer dans la catégorie « Honneur »); la Compétition de tir opérationnel de la Réserve de l’Armée britannique (AROSC), où le sgt Danylyshyn a pris la première place; et la compétition de la National Rifle Association, l’organisation nationale britannique de tir pour les civils.

L’équipe canadienne était composée de 10 militaires la Force régulière et de 10 réservistes, provenant des 2e, 3e 4e et 5e Divisions du Canada ainsi que de l’Aviation royale canadienne. Les membres de l’équipe, qui s’étaient qualifiés grâce à leurs excellents résultats lors de la dernière CTALFAC à l’échelle nationale, ont effectué les épreuves de tir avec leurs fusils, leurs pistolets et leurs mitrailleuses légères réglementaires et ont obtenu des positions élevées dans l’ensemble de celles-ci.

Si les tireurs obtiennent d’excellents résultats individuels, certaines épreuves de l’AROSC s’effectuent aussi en équipe, comme l’attaque de section et l’évacuation de victimes. 

« L’Équipe de tir de combat des FAC a pris part aux épreuves de tir de combat aux côtés de membres de l’Armée britannique, de l’Armée allemande, de l’Armée américaine et des Forces armées du Sultan d’Oman, et a partagé des pratiques exemplaires avec ceux-ci », explique le capitaine Erin Neate, commandant du contingent de l’Équipe à Bisley. « Nous avons obtenu l’une des trois premières places dans la majorité des épreuves auxquelles nous avons participé. L’équipe était la plus forte au tir de fusil réglementaire, au tir de mitrailleuse légère et aux épreuves de combat comme l’attaque de section, l’évacuation de victimes et les cibles mobiles. »

Les participants de la Force régulière ont réussi les exploits suivants : deuxième place pour le pointage global le plus élevé chez les équipes internationales; meilleur tir instantané d’équipe de tir de combat; meilleur tir à la mitrailleuse légère; deuxième position à l’épreuve d’attaque de section. Deux participants se sont hissés parmi les dix meilleurs tireurs internationaux.

L’équipe de la Force de réserve a quant à elle décroché le prix du meilleur tir (sgt Danylyshyn) et la première place aux épreuves d’attaque de section et d’évacuation de victimes dans la catégorie « Honneur » (avec le sgt Danylyshyn comme commandant de section d’équipe). Fait remarquable, les 10 participants réservistes ont tous atteint l’étape deux de la Médaille de la Reine et ont terminé parmi les 50 meilleurs tireurs de la compétition de la Réserve (catégorie « Honneur »).

« Le but ultime de la CTALFAC est de rehausser les normes de tir au sein des FAC », souligne le sgt Danylyshyn. « Le programme de tir de l’Armée n’a pas seulement pour objectif d’envoyer des tireurs à des compétitions nationales pour qu’ils reviennent avec des trophées. Il vise essentiellement à former des entraîneurs pour qu’ils retournent dans leur unité avec le type de connaissances de pointe qui permettront d’améliorer les capacités de tir de leur unité. »

« Je crois que la CTALFAC est en voie de devenir la meilleure et la plus pertinente compétition de tir opérationnelle à laquelle j’ai participé », ajoute-t-elle. « Elle nous permet de nous améliorer en tant que tireur et en tant qu’entraîneur en observant ce que les meilleurs font. »

Elle estime que c’est grâce au lieutenant-colonel Don Haisell, directeur de la CTALFAC, et au capitaine Neate que cette compétition offre une si grande souplesse et une excellente occasion d’entraînement, d’évaluation et de perfectionnement des compétences au tir.

« J’ai eu la chance de devenir une bonne tireuse en raison du programme de tir et parce que j’ai été choisie pour faire partie de l’équipe de tir de combat des FAC à l’étranger », soutient le sgt Danylyshyn. « Je ne tirerais pas aussi bien si le programme n’existait pas – on ne s’améliore pas seul. »

La CTALFAC a lieu annuellement au Polygone de Connaught et centre d’entraînement élémentaire à Ottawa en septembre. En plus des épreuves avec fusil réglementaire, pistolet réglementaire et mitrailleuse légère, la CTALFAC comprendra également la Compétition de maniement des armes de l’Armée de terre canadienne (CMAATC). Les épreuves de tir avec les trois types d’armes légères évoluent progressivement, passant de statiques à dynamiques, et sont mises à jour annuellement afin de demeurer axées sur le combat et pertinentes sur le plan opérationnel.

La CTALFAC 2015 se déroulera du 7 au 19 septembre et réunira 300 des meilleurs tireurs des FAC, de forces internationales et de forces policières. Les forces alliées et policières qui se joindront aux FAC pour la compétition de cette année sont l’Armée américaine, l’Armée britannique, la Réserve de l’Armée britannique, la Force aérienne royale britannique, l’Armée néerlandaise, la Police de Toronto et la Police régionale de Peel.

 

Par Lynn Capuano, Affaires publiques de l’Armée

Date de modification :