ARCHIVÉE - Expérience sur le terrain : des étudiants en journalisme de l’Université Carleton se joignent à l’exercice Spartan Bear 2014 tenu à la garnison Petawawa

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Galerie d'images

Article / Le 16 janvier 2015 / Numéro de projet : 15-008

Petawawa (Ontario) — Des étudiants de l’Université Carleton ont récemment eu un avant-goût réaliste de la vie de journaliste intégré dans un groupe de militaires de l’Armée canadienne lors d’une opération militaire.

Dix-huit apprentis journalistes ont pris part à Spartan Bear 2014, un exercice d’entraînement annuel mené par l’Armée canadienne dont le but est de s’assurer que les militaires sont prêts à intervenir si le devoir les appelle. Cet exercice s’est déroulé à la garnison Petawawa, du 18 au 26 novembre 2014.

Intégrés à plusieurs compagnies du Royal Canadian Regiment, les étudiants étaient aux côtés des troupes jour et nuit et jouissaient ainsi d’un accès presque illimité aux différents éléments de l’exercice. Pour la plupart d’entre eux, il s’agissait à la fois d’une première expérience sur une base militaire et d’une occasion unique d’interagir avec des soldats canadiens.

Cet exercice de deux jours a offert aux étudiants de nombreuses occasions de voir de leurs propres yeux les soldats canadiens et leur équipement en pleine action. La première journée, tous les participants ont reçu un équipement semblable à celui dont disposent les militaires pour les protéger et les garder au chaud sur le terrain. Ils ont dormi sous la tente, ils ont pu écouter les ordres que recevaient les militaires en vue des opérations du lendemain et ils ont mangé les mêmes rations de campagne préemballées dont se nourrissent les soldats lorsqu’ils n’ont pas accès à des aliments frais.

Le jour deux, les étudiants se sont levés à 4 h afin d’observer les troupes à l’entraînement par un froid glacial. Ils ont ainsi pu prendre davantage conscience de la détermination animant ces soldats qui s’entraînent et qui se battent régulièrement dans des conditions météorologiques difficiles. Lors de la partie la plus importante de l’exercice, les étudiants ont été témoins de l’habileté des membres de l’AC ainsi que de l’impressionnante puissance de l’arme antichar de 84 mm Carl Gustav et du fusil C7.

Durant toute cette visite de familiarisation, les étudiants ont pu faire des entrevues avec les militaires sur leurs expériences et le rôle qu’ils ont à jouer dans le cadre de cet exercice. Soldats et journalistes ont ainsi pu mieux comprendre la réalité de la présence d’un représentant des médias dans une unité sur le terrain.

L’une des étudiantes, Jenna Hickman, résume ainsi son séjour : « Je n’oublierai jamais ce que je viens de vivre avec ces militaires… Mon expérience à Petawawa m’a ouvert les yeux : l’Armée n’est pas un rassemblement de militaires disparates, ils forment une famille dont le travail consiste à protéger notre pays. »   

Le professeur Dick Gordon, qui donne le cours intitulé La guerre et les médias du programme de journalisme, souligne que les étudiants ont vécu une expérience extraordinaire et que l’exercice est allé bien au-delà de leurs attentes.

« Ils [les étudiants] ont été surpris de se retrouver si proches du champ de bataille. » Il ajoute qu’en plus de rapporter des témoignages de militaires, la plupart des étudiants pourront eux aussi raconter ce qu’ils ont vécu de première main.

Les visites de familiarisation comme celle organisée pour les étudiants de l’Université Carleton permettent à de simples citoyens canadiens d’être témoins du professionnalisme de leurs militaires et de l’entraînement rigoureux qu’ils reçoivent. Il s’agit d’une occasion unique de constater que les membres de l’Armée canadienne sont fidèles à leur devise, « Forts. Fiers. Prêts. » 

Grâce à l’exercice annuel Spartan Bear, l’Armée canadienne améliore son efficacité et son agilité tout en continuant de former des unités de combat efficientes et aptes à intervenir face à une multitude de menaces. Un entraînement régulier faisant appel à des scénarios réalistes et stimulants fait en sorte que les membres de l’AC demeurent toujours prêts à remplir leurs missions de base, y compris la conduite d’opérations nationales et internationales. Le but de l’exercice de cette année était d’offrir différentes situations d’entraînement aux forces opérationnelles à haut niveau de préparation de l’Armée canadienne. Les soldats devaient faire face à des scénarios visant à développer et à perfectionner des habiletés cruciales, notamment l’insertion en territoire ennemi par voie aérienne, l’exécution d’opérations offensives débarquées et l’utilisation de munitions réelles.

Par Jane Houser, Affaires publiques de l’Armée

 

Date de modification :