La Défense nationale va souligner le Mois du patrimoine latino-américain

Article / Le 26 juin 2019 / Numéro de projet : 19-0145

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Par Steven Fouchard, Affaires publiques de l’Armée

Ottawa (Ontario) — Le ministère de la Défense nationale (MDN) a ajouté les Latino-Américains à la liste des groupes culturels dont il reconnaît officiellement la contribution chaque année.

Cette initiative est, en partie, le fait du travail de plusieurs membres des Forces armées canadiennes (FAC) d’origine latino-américaine qui ont rédigé une proposition de reconnaissance officielle. Depuis plus de cinq ans, ils ont organisé dans leurs temps libres un certain nombre d’activités axées sur cette culture, à Ottawa et dans les environs.

Le capitaine Rey Garcia-Salas, qui sert actuellement dans l’Armée canadienne comme capitaine-adjudant du 33e Régiment des transmissions, situé à Ottawa, est l’un des sept membres du groupe de gestion du patrimoine latino-américain du MDN et des FAC. Il affirme que la Loi sur le Mois du patrimoine latino-américain du gouvernement fédéral, qui a reçu la sanction royale l’an dernier, a permis de paver la voie à cette reconnaissance par le MDN et les FAC.

Octobre est maintenant le Mois du patrimoine latino-américain

Le Ministère soulignera désormais la tenue de cette célébration chaque mois d’octobre. Le Capt Garcia-Salas mentionne que l’activité principale sera une « exposition patrimoniale » qui mettra en vedette les nombreuses contributions des membres des FAC d’origine latino-américaine, qu’ils soient militaires ou civils.

« Nous travaillons depuis 2010 sans aucun soutien officiel, explique-t-il. Notre organisation, en collaboration avec bien d’autres organisations latino-américaines, a tenu beaucoup d’activités au Canada, et maintenant le gouvernement rend hommage à la contribution des gens ayant des racines latino-américaines. »

L’initiative du Capt Garcia-Salas et du Capt Milton Hoyos, un autre membre de longue date de ce groupe, a eu des débuts modestes. La toute première activité, un repas du temps des fêtes latino-américain, proposait de la musique et un authentique menu d’origine latine. L’activité a eu lieu en 2010 dans un restaurant de la région d’Ottawa et dix personnes y ont participé.

L’intérêt a crû de manière constante et, en 2013, le restaurant était comble. En 2014, ils ont organisé un gala qui a connu beaucoup de succès, attirant 200 participants du MDN et d’autres ministères.

Le groupe a gagné un peu plus de visibilité lorsque certains de ses membres ont été invités à participer au Festival latino d’Ottawa en 2015. À cette occasion, ils ont participé au défilé d’ouverture en portant leur uniforme. Ils ont ensuite continué d’y participer chaque année, au mois de septembre.

Création d’une base de données des fonctionnaires d’origine latino-américaine

Le groupe de gestion a également mis sur pied une base de données regroupant les noms de 4 000 fonctionnaires, dont 2 100 venaient de l’extérieur du MDN. Ces derniers ont manifesté leur intérêt à participer ou, à tout le moins, à être tenus au courant des activités et des développements.

« C’est beaucoup de travail, explique le Capt Garcia-Salas. Nous avons procédé méthodiquement, service par service, sans enfreindre les règles en matière de confidentialité. C’est un véritable défi, parce qu’il faut communiquer avec chaque personne individuellement. »

« Nous cherchions des noms de famille latino-américains, ajoute-t-il. Ensuite nous avons communiqué avec ces personnes et leur avons demandé s’ils désiraient recevoir plus d’information. La majorité d’entre eux acceptait notre offre; à mon avis, c’est parce que nous leur présentions quelque chose de positif. Quant aux gens qui n’ont pas de racines latino-américaines, s’ils aiment cette culture et qu’ils souhaitent être impliqués, ils sont les bienvenus. »

Un logo illustrant une poignée de main stylisée, qui symbolise l’inclusion

Ce désir de promouvoir l’inclusion est illustré dans le logo du Patrimoine latino-américain du MDN et des FAC, dont le Capt Garcia-Salas est l’un des créateurs. On y retrouve une image stylisée des continents nord et sud-américains joints par une poignée de main qui symbolise leur humanité commune.

« Lorsque les Mayas accueillaient les gens, ils disaient “In Lak’ech” (je suis l’autre toi-même). La réponse était “Hala Ken” (tu es l’autre moi-même). Il s’agit d’une réflexion d’ordre historique de l’unification des peuples du continent américain. »

Les résultats d’une étude du MDN font ressortir une plus grande diversité et l’inclusion

La Dre Barbara Waruszynski, une scientifique de la Défense qui travaille à la Direction générale – Recherche et analyse (Personnel militaire) du MDN, effectue des recherches dans les domaines de la diversité et de l’inclusion. Lors d’une activité soulignant la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, en 2019, elle a parlé d’une récente étude examinant les perceptions des actes de racisme et de harcèlement vécus par les membres des minorités visibles et des peuples autochtones qui travaillent au MDN et dans les FAC.

Une des découvertes importantes de cette étude, qui impliquait environ 275 militaires et membres du personnel civil, indique que les deux organisations progressent dans la bonne direction, favorisant une plus grande diversité et l’inclusion.

Bien que son étude ait révélé qu’il reste des défis à relever concernant les perceptions du racisme au MDN et dans les FAC, la Dre Waruszynski signale le fait suivant : « Nous avons reçu de nombreux commentaires positifs des participants qui évoquaient que les chaînes de commandement étaient beaucoup plus inclusive en ce qui a trait aux différents groupes. » Les participants ont également fait des suggestions sur ce que peut faire l’Équipe de la Défense pour éliminer les stéréotypes et ainsi favoriser de meilleures relations.

Elle ajoute que la tenue d’activités comme le Mois du patrimoine latino-américain favorise une plus grande sensibilisation à cette culture et une meilleure compréhension dans toute l’Équipe de la Défense.

« Grâce à une plus grande sensibilisation à cette culture, les gens commencent à avoir une compréhension plus globale des diverses expressions culturelles, ce qui contribue à bâtir les compétences culturelles d’une organisation. Cela aide à inspirer la créativité, l’innovation, la compréhension, le respect et l’unité à l’intérieur d’équipes diversifiées. »

Recherche de photos et d’articles liés à ce patrimoine pour l’exposition d’octobre

Le groupe de gestion du Patrimoine latino-américain du MDN et des FAC est à la recherche de photographies et d’autres articles connexes pour leur exposition inaugurale sur le patrimoine.

Toute personne qui souhaite contribuer à cette exposition est invitée à communiquer avec le Capt Garcia-Salas (REY.GARCIA-SALAS@forces.gc.ca) ou avec le Capt Hoyos (MILTON.HOYOS@forces.gc.ca).

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :