ARCHIVÉE - Le gouverneur général est l’hôte de la réunion du comité exécutif des colonels honoraires de l’Armée canadienne à Rideau Hall

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Galerie d'images

Article / Le 10 novembre 2014 / Numéro de projet : 14-0204

Ottawa, Ontario —Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada et commandant en chef des Forces armées canadiennes (FAC) a été l’hôte de la réunion du comité exécutif des colonels honoraires de l’Armée canadienne à Rideau Hall le 7 novembre 2014. Il s’agit de la première fois que la réunion est organisée à cet endroit par le gouverneur général.

L’emplacement choisi pour la réunion, avec ses décorations antiques et ses tableaux des anciens gouverneurs généraux, donnait un air tout à fait à propos de royauté et d’histoire à cette première journée d’une conférence de deux jours à laquelle assistaient 17 colonels honoraires représentant les régiments et unités de la Réserve de partout au Canada.

Parmi les participants, on comptait également des membres de l’état-major supérieur de l’Armée canadienne, dont le commandant de l’Armée canadienne, le lieutenant-général Marquis Hainse, l’adjudant-chef Michael Hornbrook et le brigadier-général Kelly Woiden, directeur général – Réserve terrestre et chef d’état-major de la Réserve de l’Armée. L’Adjum Hornbrook a souligné que comme c’était le premier jour du retour de l’Armée aux grades et insignes historiques pour la Réserve, la Force régulière et les colonels honoraires, les lieux étaient on-ne-peut-plus appropriés.

  « C’est fantastique d’avoir cette occasion de rencontrer Son Excellence, d’échanger avec lui et de discuter des enjeux d’actualité. Je ne crois pas qu’il y ait un meilleur endroit pour nous réunir que la demeure de notre commandant en chef. C’est très accueillant, c’est tout un honneur et un privilège d’avoir une interaction directe avec Son Excellence et nous en sommes tous excités » a affirmé le colonel honoraire Paul Hindo, colonel honoraire du Cameron Highlanders of Ottawa (Duke of Edinburgh's Own).

Le Col honoraire Hindo a souligné que dans sa jeunesse, à Ottawa, pour son premier emploi d’été en 1974, il avait occupé le poste de garde de cérémonie. « Regardez où je suis aujourd’hui » a-t-il dit alors qu’il se trouvait à l’intérieur de Rideau Hall avec ses collègues.

Après avoir souhaité personnellement la bienvenue à chacun des membres, Son Excellence a fait l’éloge des efforts passés et actuels du groupe et a souligné que l’un des leurs, le colonel honoraire Blake Goldring serait honoré le soir même au Musée canadien de la guerre et recevrait la médaille de Vimy pour sa contribution exceptionnelle et le leadership important dont il a fait preuve dans l’intégration des FAC à la société canadienne.

Le gouverneur général Johnston a affirmé au groupe : « Je veux savoir ce que, en tant que votre commandant en chef, je peux faire pour vous ». Il a ensuite posé des questions à différents colonels honoraires présents, écoutant attentivement les récits de chacun d’eux.

Parmi les enjeux soulevés se trouvaient le recrutement de citoyens soldats, la rétention des membres ayant suivi l’instruction et le soutien des réservistes quant à l’emploi et à l’éducation dans le monde civil, en ayant recours aux relations que les colonels honoraires entretiennent avec les entreprises et les établissements d’éducation de leurs collectivités.

Aider au soutien des anciens combattants malades ou blessés est également une initiative importante pour les colonels honoraires. Valour Place à Edmonton, qui en est à sa deuxième année d’existence, a été mis en place grâce aux efforts déployés par le colonel honoraire Dennis Erker, colonel honoraire du Loyal Edmonton Regiment (4th Battalion, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry).

Le Col honoraire Erker s’est vu remettre une plaque des mains du Lgén Hainse en reconnaissance de sa contribution à la collecte de près de 12 M$ pour la construction de Valour House. Il s’agit d’un endroit géré par la collectivité qui héberge des membres de la GRC, des militaires des Forces armées canadiennes ou des anciens combattants malades ou blessés, ainsi que leur famille, pendant leur réhabilitation ou leur traitement médical.

Le comité exécutif du Conseil des colonels honoraires de l’Armée canadienne est une entité formée de représentants élus, trois de chaque Division du Canada en plus de représentants de la Marine royale canadienne, de l’Aviation royale canadienne et des Rangers.

« Nous nous rencontrons deux fois par année pour discuter d’enjeux qui touchent tous les secteurs de notre pays et obtenir les rapports de nos représentants quant aux développements dans leurs secteurs respectifs », a affirmé le Col honoraire Erker, qui est également le président du comité.

Selon l’Adjum Hornbrook, les colonels honoraires font le pont entre l’Armée et le milieu des affaires.

« D’abord et avant tout, les colonels honoraires de l’Armée canadienne sont des exemples vivants pour les soldats et le corps des officiers pour tout ce qui concerne le régiment. L’Armée est fondée sur des familles de régiments et ces personnes exceptionnelles, certains sont des ex-militaires, d’autres n’ont jamais fait partie des forces militaires, mais ils ont certainement un bagage de grande envergure dans le domaine des affaires », a affirmé l’Adjum Hornbrook.

« Ils consacrent une bonne partie de leur temps libres à appuyer leurs unités et ils ont la capacité non seulement de susciter et de renforcer la fierté et l’éthos régimentaires, mais dans de nombreux cas, ils comblent certains écarts entre le volet stratégique et le volet tactique grâce à leur compréhension d’enjeux bien plus vastes » a-t-il noté.  

Il a poursuivi : « Ils ont la capacité de sauter dans le feu de l’action aux côtés des plus jeunes recrues et de discuter avec ces dernières comme s’ils en étaient eux aussi, mais également de s’entretenir avec le commandant du régiment, de lui donner des conseils et de lui offrir leur appui dans le cadre d’initiatives visant à rapprocher les forces armées des Canadiens, ce qui est fort considérable. Les colonels honoraires sont le reflet des régiments. »

Par Lynn Capuano, Affaires publiques de l’Armée canadienne

Date de modification :