« Moi mes souliers … » – les Forces armées canadiennes élargissent les options grâce à un programme d’achat de bottes de combat individuelles

Article / Le 27 juillet 2018 / Numéro de projet : 18-0287

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Par Antonia Lafkas, Affaires publiques de l’Armée

Ottawa, Ontario – Les Forces armées canadiennes (FAC) franchiront bientôt un nouveau pas en accordant à leurs membres plus de choix au niveau de leurs bottes de combat.

Les FAC disposent désormais d’un nouveau programme pour équiper leurs membres admissibles de bottes pour climat tempéré qui répondent mieux aux exigences liées aux essais d’ajustement, de forme et à ses exigences fonctionnelles. Seuls les membres du personnel qui sont tenus de porter des bottes de combat dans le cadre de leurs fonctions régulières sont admissibles au programme.

L’engagement fondamental des FAC, qui vise à veiller à que les membres du personnel soient adéquatement équipés et prêts à servir, se situe au cœur de cette décision. Offrir aux militaires admissibles une plus grande souplesse et un choix lorsqu’il est question de chaussures opérationnelles permettra de fournir les bonnes chaussures à tous les militaires, ce qui rehaussera leurs capacités à exercer leurs fonctions.

À la fin de l’été 2018, la première étape du nouveau programme sur les bottes procurera aux membres du personnel admissibles un ajustement sur mesure et un choix de styles de bottes non seulement qui leur fera bien, mais qui leur permettra d’avoir un bon rendement en campagne. Conformément aux lignes directrices en vigueur, ils pourront acheter les bottes de leur choix qui répondent aux critères précis et présenter une demande de remboursement par l’intermédiaire de leur unité.

La deuxième phase de ce programme comprendra une liste de produits préapprouvés, suivie par la transition vers un modèle de commande en ligne semblable à la façon dont les uniformes distinctifs des éléments sont gérés.

Les bottes pour climat tempéré sont conçues pour le temps frais et chaud, des conditions météorologiques observées dans la majeure partie du Canada au printemps, à l’été et à l’automne. Le programme n’englobe pas les chaussures spécialisées, comme les bottes à embout d’acier ou les bottes spécialement conçues pour le temps chaud, humide ou froid.

Les bottes achetées dans le cadre de ce programme doivent respecter les lignes directrices suivantes :

  • La couleur privilégiée pour les bottes est le brun; toutefois, le noir et le brun clair sont acceptables;
  • Les bottes doivent être conçues pour bien performer dans des conditions tempérées, soit des températures qui se situent entre +4oC et +35oC;
  • La hauteur des bottes de combat, mesurée sur le côté à partir de l’intérieur de la botte, doit être un minimum de 15 cm à un maximum de 23 cm;
  • Les bottes doivent être munies d’une semelle en caoutchouc nitrile non marquante qui est résistante à l’essence, à l’huile et à l’acide.

Le lieutenant-colonel Robin Chénard dirige le groupe de travail sur les bottes de combat. « Équiper une équipe diversifiée de militaires comporte son lot de complexité. Nous constatons qu’une approche unique pour tous n’est pas pratique lorsqu’il est question de chaussures opérationnelles », a-t-il affirmé.

« L’intention de ce programme est de fournir aux membres du personnel les bottes qui répondront à leurs besoins individuels et aux besoins du service. Nous espérons que ce choix élargi ajoutera de la valeur et aidera nos militaires à toujours demeurer forts, fiers et prêts à servir. ».

Certains détails du programme sont encore en cours d’élaboration. Les bottes de combat des recrues continueront d’être prises dans l’inventaire national existant et distribuées par l’intermédiaire des établissements d’instruction. Lorsque les membres du personnel admissibles auront réussi leur qualification militaire de base, ils seront autorisés à acheter des bottes dans le cadre du plan et obtiendront un remboursement de leurs dépenses.

Les FAC travaillent à l’élaboration de cet arrangement et à sa mise en vigueur dès que possible. Des renseignements supplémentaires seront fournis lorsque le programme sera en place. Un CANFORGEN (Message général des Forces canadiennes) et des foires aux questions seront publiés pour fournir les détails et l’orientation nécessaires.

L’adjudant-chef Andrew Durnford, adjudant-chef de l’Armée canadienne et sergent-major régimentaire du 3e Bataillon, Royal Canadian Regiment, qui a participé à l’élaboration du nouveau programme, souligne l’importance de cette nouvelle approche.

« Nous devons nous assurer que nos militaires ont des bottes de combat qui correspondent à leur environnement opérationnel, mais également qui répondent à leurs besoins personnels », a-t-il déclaré. « Il est essentiel de veiller à ce qu’ils soient équipés pour la réussite. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :