Participer à l’instruction pour l’infanterie et aimer ça : un témoignage sur le terrain

Article / Le 14 juin 2016 / Numéro de projet : 15-0157

Voici un des articles écrits à la première personne d’une série en cours par des réservistes sur leur entraînement au sein de l’Armée canadienne.

Gagetown (Nouveau-Brunswick) — Chaque jour sur le cours apportait de nouvelles surprises alors que j’étais stagiaire sur le cours de période de perfectionnement 1 de l’infanterie (PP1 Infanterie) à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown (BS 5 Div CA), qui avait lieu à l’été 2015.

Pendant le cours, j’ai appris à devenir fantassin et j’étais honoré d’être nommé le meilleur stagiaire de mon cours. Mon instruction couvrait principalement le conditionnement physique, les armes et les tactiques. Il y avait des périodes d’apprentissage en classe, des champs de tir et des cours de manœuvres de campagne en milieu sauvage. Le cours était très excitant. Nous avions beaucoup d’exercices pratiques sur les systèmes d’armes que nous avons vus, y compris la mitrailleuse légère C9, la mitrailleuse polyvalente C6 ainsi que la grenade C13.

Un des plus grands défis du cours était de rester réveillé pendant de longues heures où nous devions rester alertes et faire notre travail. C’est un défi de s’entraîner à combattre la fatigue et la douleur et à continuer de poursuivre la tâche ou la mission que vous devez effectuer. Une fois habitué, vous commencez à aimer vous dépasser pour devenir le meilleur possible et atteindre un niveau d’excellence supérieur.

Une des expériences les plus excitantes du cours est d’être en mesure de lancer des grenades C13. Lorsqu’on vous remet une grenade pour la première fois, vous réalisez que vous tenez un puissant explosif dans votre main. Lorsque la première grenade a explosé, il y a eu un gros boum et j’ai senti le souffle arrière me frapper.

Je sais maintenant pourquoi je me suis joint à la Réserve de l’Armée : c’est le meilleur emploi au monde. Non seulement j’aide à protéger les Canadiens, mais je me fais aussi les meilleurs amis que l’on puisse imaginer, je m’efforce à être dans la meilleure condition physique réalisable et je reçois la meilleure éducation possible. J’étudie en kinésiologie à l’Université du Nouveau-Brunswick et le fait d’être un fantassin cadre bien avec mes études.

Je sais qu’un jour, j’aurai une histoire beaucoup plus excitante à raconter alors que je gravirai les échelons. Je me suis joint en ne sachant rien, je suis tombé en amour avec mon travail et j’ai l’intention d’apprendre tout ce que je peux afin d’avoir une longue carrière avec de nombreuses missions.

Qui sait ce que l’avenir me réserve?

Écrit par le soldat Mark Stewart, The Royal New Brunswick Regiment (Gagetown)

Date de modification :