ARCHIVÉE - Pleins feux sur l’équipement de l’Armée : Les communications

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article / Le 7 février 2013 / Numéro de projet : 12-0462

Cet article « Pleins feux sur l’équipement de l’Armée » est le premier d’une série où toute la gamme des outils utilisés par l’Armée canadienne sera explorée, notamment les véhicules, les armes et l’équipement de communication. Revenez souvent pour en apprendre davantage!

Ottawa, Ontario — Le réseau de communication de l’Armée, appelé Système d’aide au commandement terrestre (SACT), fait l’objet d’une importante série de mises à niveau.

Le SACT est un outil qui permet aux commandants, aux militaires et aux véhicules de l’Armée d’assurer la coordination des opérations en leur offrant des communications stables et constantes sur le terrain et dans les quartiers généraux.

Le projet de prolongation de la durée de vie du SACT vise à améliorer les capacités actuelles du système en procédant à la modernisation des systèmes des véhicules de l’Armée, dans le but de faciliter la communication durant les opérations.

Ces améliorations permettront aux systèmes d’être compatibles aux modernisations à venir. En tant qu’élément essentiel du réseau de communications, le SACT sera renforcé afin qu’il puisse fonctionner en cas de panne des systèmes de communication actuels ou être utilisé dans les secteurs où de tels réseaux sont absents.

Le projet de prolongation de la durée de vie du SACT permettra également d’appuyer les fonctions de renseignements et de surveillance ainsi que l’échange sécurisé d’informations vitales sur tout le théâtre des opérations.

Le système facilitera aussi l’interopérabilité avec les forces militaires interarmées et multinationales, assurant ainsi une meilleure coordination avec les alliés et les partenaires faisant partie des coalitions multinationales.

On prévoit que la nouvelle capacité du SACT sera opérationnelle à l’automne 2013.

Photo: Cplc Robert Bottrill

Date de modification :