Soldat Juno apporte un peu de GRRRRRRR à l’Armée

Galerie d'images

Liens connexes

Article / Le 26 février 2016 / Numéro de projet : 16-0051

Toronto (Ontario) — « Soldat Juno », une toute jeune ourse polaire née au zoo de Toronto le jour du Souvenir 2015, a pris son service avec l’Armée canadienne (AC) le 25 février 2016.

Âgée d’à peine trois mois, mais pesant déjà plus de 10 kilogrammes, Soldat Juno a fait son entrée dans l’Armée à titre de mascotte officielle « en chair et en poils ». Cela se passait quelques jours avant sa première sortie publique, qui aura lieu le 27 février prochain, date qui coïncide avec la célébration de la journée internationale de l’ours polaire par le zoo de Toronto.

Le commandant de l’Armée canadienne, le lieutenant-général Marquis Hainse, s’est dit très fier d’accueillir le plus récent membre de la famille de l’Armée canadienne. « Judicieusement nommée Juno, elle est l’incarnation du courage, de la ténacité et de la force de nos militaires qui ont joué un rôle clé dans le succès des opérations lors du jour J, sur les côtes de la Normandie, en 1944. »

« L’Armée est fière et heureuse d’adopter aujourd’hui Juno et de lui accorder immédiatement une promotion au grade de soldat », a déclaré le brigadier-général David Patterson, commandant adjoint de la 4e Division du Canada lors de la cérémonie. « La plage de Juno Beach est un élément important de l’histoire et du patrimoine militaires canadiens. Puisque Soldat Juno est née le jour du Souvenir de l’automne dernier, le jour de l’année où les Canadiens rendent hommage à leur histoire militaire et son patrimoine, les responsables du zoo de Toronto ont décidé que « Juno » serait un nom tout à fait approprié pour cette jeune ourse. »

 « Soldat Juno aura une longue et brillante carrière avec nous. Comme tous les bons militaires, je suis convaincu qu’elle travaillera fort et qu’elle montera en grade au fil des ans. Un jour, elle pourrait être connue sous le nom de “ Sergent Juno ” ou de “ Capitaine Juno ”. Qui sait, elle pourrait même un jour être appelée “ Général Juno ” », poursuit-il.

Juno est la dernière d’une longue lignée de mascottes animales adoptées par les forces armées adoptées principalement pour participer à des cérémonies. D’ici à ce qu’elle obtienne le grade de général, elle pourrait peser plus de 350 kilogrammes.

Le zoo, avec le soutien de l’AC, fera installer une plaque près de l’enclos de Juno.

Le hasard a voulu que l’AC possède déjà une autre mascotte costumée d’ours polaire appelée « Juno la mascotte de l’Armée canadienne », dont le nom rend également hommage à Juno Beach. C’est un soldat qui porte le costume spécialement conçu de ce personnage et il était également présent pour accueillir Soldat Juno.

Depuis son enrôlement dans l’Armée en 2003, ce personnage costumé est devenu un porte-parole familier lors des nombreuses activités axées sur la famille tenues partout au Canada par les Forces armées canadiennes, y compris la Course de l’Armée du Canada.

Juno la mascotte de l’Armée incarne bien la réalité des membres de l’Armée canadienne : forts, fiers, prêts.

Pour sa part, il reste encore bien du chemin à faire à Soldat Juno pour en arriver au même point, mais elle s’est tire plutôt bien en tant que mascotte mignonne, dodue et turbulente.

Par Lynn Capuano, Affaires publiques de l’Armée

Date de modification :