ARCHIVÉE - Un acte de violence coûte la vie à jeune soldat

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article / Le 24 octobre 2014

Ottawa, Ontario – Le caporal Nathan Cirillo a été tué à la Tombe du Soldat inconnu, juste au pied du Monument commémoratif de guerre à Ottawa, alors qu’il remplissait les fonctions de sentinelle par une journée dégagée et froide, le matin du 22 octobre 2014. Il était âgé de 24 ans.

Au moment de mourir, le Cpl Cirillo vivait son rêve de servir le Canada et les Canadiens. Un rêve qu’il a chéri et caressé pendant la majeure partie de sa vie – une vie qui a pris fin de façon violente et gratuite alors qu’il représentait tous les Canadiens en rendant hommage aux soldats du pays morts à la guerre.

Né à Hamilton, en Ontario, le Cpl Cirillo a étudié à l’école secondaire Sherwood. Dès son plus jeune âge, il manifestait un très grand intérêt pour la vie militaire.

Il s’est enrôlé dans la Première réserve de l’Armée canadienne en 2006 au sein des Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s). Il n’avait alors pas encore terminé son secondaire : il nourrissait déjà une forte passion de servir.

Il a passé la plupart de ses huit années de service au sein des Cadets de l’Armée canadienne et de la Réserve de l’Armée canadienne.

Pendant ces années, le Cpl Cirillo a affiché un enthousiasme, un dévouement et une loyauté indéniables envers le service dans différentes bases au Canada. Il a notamment été affecté au Centre d’instruction au combat à Gagetown, au Nouveau-Brunswick, ainsi qu’au Centre d’instruction de la 4e Division du Canada, à Meaford, et à la Garnison Petawawa, tous deux situés en Ontario.

Le Cpl Cirillo réussissait toujours à trouver un juste équilibre entre sa vie militaire et sa vie civile. Son objectif était de devenir membre de la Force régulière de l’Armée canadienne.

Dans sa vie civile, il travaillait à titre d’entraîneur personnel et il assurait la sécurité dans diverses entreprises de la région d’Hamilton.

Son vif intérêt pour la bonne condition physique, s’imposant des normes élevées en matière de conduite et de discipline personnelles, reflétait parfaitement les valeurs et les aptitudes acquises dans son instruction et son expérience militaires.

La famille du Cpl Cirillo se souviendra de lui comme un père dévoué à son fils et un fils et un frère aimant.

Sur sa page Facebook, le Cpl Cirillo n’hésitait pas à exprimer son amour pour les chiens et sa détermination à demeurer un militaire professionnel fort et en bonne forme physique.

La bonne forme physique a d’ailleurs toujours constitué pour lui un objectif personnel. Le Cpl Cirillo participait régulièrement à des compétitions de haut niveau au sein de son unité. Il était également membre de l’équipe de hockey du Régiment; il avait été couronné champion de son unité au bâton pugilistique en 2013.

« Le Cpl Cirillo était un militaire modèle; il était parvenu à trouver l’équilibre entre, d’un côté, l’intensité qu’il déployait dans son entraînement, sa détermination à demeurer en bonne forme et à perfectionner ses compétences militaires, et de l’autre, l’incroyable bonté et la grande force de caractère qui lui ont permis de gagner le respect et l’admiration de tous ceux qui l’ont connu », a déclaré le lieutenant-colonel Lawrence Hatfield, commandant des Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s).

« Son absence sera profondément ressentie par les membres de sa famille et de son Régiment. »

 

par Captain Lazlo Benak, Affaires publiques de l’Armée

Date de modification :