Un bombardier d’une Première Nation forme une équipe d’artilleurs pour la 101e Marche de Nimègue

Article / Le 14 juillet 2017 / Numéro de projet : 17-0186

Par: Capitaine Nicholas Kaempffer, Centre d’instruction au combat

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Oromocto, Nouveau-Brunswick — Chaque jour, le bombardier Dakota Don Williams, un membre de l’Armée canadienne d’une Première Nation, s’entraîne avec une équipe d’artilleurs de l’École du Régiment royal de l’Artillerie canadienne (EARC), qui partira en juillet aux Pays-Bas pour participer à la 101e Marche annuelle internationale de quatre jours de Nimègue.

L’entraînement préparatoire de 730 kilomètres visant à faire en sorte que les participants soient prêts pour l’activité de quatre jours de 160 kilomètres tout en transportant 10 kilogrammes fait en sorte que le Bdr Williams travaille fort avec ses pairs pour se préparer à cet événement annuel prestigieux.

La Marche commence toujours le troisième mardi de juillet à l’aube. L’événement de cette année débute le 18 juillet et se terminera le 21 juillet.

Après l’entraînement préparatoire, le bombardier Williams et l’équipe du Régiment royal de l’Artillerie canadienne (RRAC) se joindront à un contingent de plus de 200 membres des Forces armées canadiennes (FAC), qui effectueront des marches quotidiennes de 40 kilomètres.

Originaire de Terrace, en Colombie-Britannique, et fier membre de la Première Nation de Tahltan, le Bdr Williams occupe présentement un poste de conducteur de véhicule blindé léger du Groupement tactique d’artillerie de la Batterie W à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown. Ayant commencé sa carrière en artillerie à l’Armée canadienne (AC) en 2011, le Bdr Williams a bénéficié d’une carrière stimulante en tant que membre du RRAC.

La Marche de Nimègue représentera son deuxième voyage international avec les FAC; il a participé à un échange avec la Force de défense de la Nouvelle-Zélande en 2012. Fier, avec raison, de son héritage autochtone, le Bdr Williams travaille étroitement avec les jeunes autochtones à titre de mentor dans le cadre du Programme d’enrôlement des Autochtones des Forces canadiennes, auquel il a été intégré durant trois semaines pour fournir une orientation et une sensibilisation à l’égard des carrières enrichissantes offertes par l’Armée et les FAC.

Parlant de sa carrière jusqu’à présent à l’AC, le bombardier Williams a affirmé ce qui suit : « en tant que membre de détachement de poste d’observation, chaque jour représente un défi, car nous devons être en bonne condition physique, être solides sur le plan tactique et être compétents sur le plan technique – il n’y a pas d’emploi qui ressemble à celui-ci.

Il a ajouté : « J’ai très hâte de représenter le Canada et ma Première Nation lors de la Marche annuelle de Nimègue, qui sera une expérience extraordinaire. Je m’engage à poursuivre l’engagement constructif avec mes compatriotes Autochtones du Canada en tant que membre des FAC, car je sais que les valeurs de ma communauté et celles du milieu militaire sont étroitement liées. »

La Marche internationale de quatre jours de Nimègue aux Pays-Bas célèbre 101 ans de tradition en 2017. Plus de 50 000 civils et des participants militaires de plus de 50 nations se réunissent pour mettre à l’épreuve leurs compétences physiques et mentales. Les FAC sont fières de prendre part à cet événement depuis 1952.

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :