Une nouvelle brigade d’appui au combat du Canada est la « championne des éléments habilitants de l’Armée »

Article / Le 6 avril 2018 / Numéro de projet : 18-0120

Par Steven Fouchard, Affaires publiques de l’Armée

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Halifax (Nouvelle-Écosse) — En raison d’un changement organisationnel, la nouvelle Brigade d’appui au combat du Canada (BACC) relève désormais officiellement de la 5e Division du Canada (5 Div CA). Selon un officier, ce changement organisationnel fera de la 5 Div CA la « championne des éléments habilitants de l’Armée du Canada ».

De l’avis du lieutenant-colonel Eleanor Taylor, officier principal de la planification de la 5 Div CA, il s’agit d’un choix logique pour la BACC, notamment parce que la division est déjà le port d’attache d’un certain nombre « d’éléments habilitants », c’est-à-dire des unités spécialisées dans certains domaines, par exemple le renseignement, la surveillance et la reconnaissance, ainsi que dans les domaines du génie et de l’artillerie, ce qui lui permet de jouer des rôles de soutien lors des opérations et des exercices.

« Avant de prendre la BACC sous notre aile, nous disposions de deux brigades de la Réserve : les 36e et 37e Groupes-brigades du Canada », explique le Lcol Taylor.

« Nous avions aussi deux unités qui relevaient directement de la Division : le 4e Régiment d’artillerie (Appui général) et le 4e Régiment d’appui du génie. Nous avions donc déjà une certaine expérience des éléments habilitants, nous savions déjà parfaitement comment utiliser et gérer ces capacités. Nous confier ce rôle spécialisé était tout à fait approprié et c’est ainsi que nous sommes devenus l’organisation championne des éléments habilitants de l’Armée canadienne. »

La mission de base de la BACC est d’assurer la supervision de l’instruction portant sur les fonctions habilitantes de l’Armée du Canada.

Cinq unités ayant des forces au Nouveau-Brunswick, en Ontario, au Québec et en Alberta relèvent désormais du Quartier général de la BACC, qui se trouve à Kingston, en Ontario :

  •       Le Régiment du renseignement de l’Armée canadienne,
  •       La force opérationnelle des activités d’influence,
  •       21e Régiment de guerre électronique,
  •       4e Régiment d’artillerie (Appui général),
  •       4e Régiment d’appui du génie.

Le 5 avril, la Division a accueilli le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne, en plus d’une centaine d’invités à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown, au Nouveau-Brunswick, afin de souligner le transfert du pouvoir de commandement. Une réception et d’autres activités spéciales ont eu lieu à cette occasion.

Le Lcol Taylor, qui a participé étroitement aux aspects de la planification du transfert de pouvoir, souligne que le rassemblement des éléments habilitants sous un seul toit à la 5 Div CA permettra non seulement de réunir des unités jouant des rôles similaires et ayant des besoins semblables, mais aussi de faire des gains d’efficience.

« Par exemple, des cinq unités de la BACC, quatre d’entre elles, ainsi que le quartier général, sont encore à l’étape de la mise sur pied; il reste des installations à construire, la dotation de leur effectif n’est pas encore terminée. Elles font face à des défis très similaires. »

« Et lorsque ces unités auront atteint leur état optimal, ajoute-t-elle, nous pourrons commencer à analyser de quelle façon nous pourrons tirer parti de ces similarités, à nous assurer qu’elles sont bien harmonisées à leurs mandats. Alors plutôt que d’être les seuls éléments de leur genre dans une division, et d’être parfois ainsi oubliés, ces unités deviendront une partie importante du travail de la 5 Div CA », résume le Lcol Taylor.

« C’est donc formidable et extrêmement stimulant. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :