Le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada d’Edmonton sur le chemin conduisant au niveau de préparation élevé

Article / Le 3 janvier 2019 / Numéro de projet : 18-0437

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Par Tim Bryant, le journal Western Sentinel

Edmonton (Alberta) — Ça va être une période occupée et excitante dans l’Ouest canadien au cours des prochains moins tandis que le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada (GBMC), une formation de la Force régulière, avance sur le chemin conduisant au niveau de préparation élevé.

Qu’est-ce que le chemin conduisant au niveau de préparation élevé?

Le chemin conduisant au niveau de préparation élevé est la deuxième étape d’un cycle continu de trois ans qui prépare les militaires canadiens à participer aux opérations à l’étranger et au Canada. Pour le 1 GBMC, il a lieu du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019.

Tandis que le 1 GBMC progresse sur ce chemin, ses homologues du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada à Valcartier, au Québec, sont actuellement au niveau de préparation élevé et participent à des missions dans le monde. Pendant ce temps, le 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada à Petawawa, en Ontario, se trouve à l’étape de soutien, ayant cessé ses déploiements à la fin de juin 2018.

Pour le colonel R.T. (Bob) Ritchie, commandant du 1 GBMC, la poussée et l’importance du chemin conduisant au niveau de préparation élevé sont « de s’assurer que tous les éléments qui pourraient être affectés à un déploiement à l’étranger en appui au gouvernement du Canada ont été bien formés, mis sur pied et certifiés pour entreprendre ces engagements. »

Pour y arriver, explique le Col Ritchie, le processus d’instruction a été conçu pour suivre les objectifs militaires énoncés par le gouvernement, tout en cherchant à fournir un équilibre aux soldats.

Première étape : Instruction au niveau de l’unité

La première partie de l’instruction sera décentralisée, dit-il. Les huit unités de la brigade effectueront leur propre instruction au niveau de l’unité, suivant les objectifs globaux de la brigade. Ce régime d’instruction devrait avoir lieu jusqu’au 30 mars 2019.

Voici les huit unités de la brigade :

  • 1er Régiment, Royal Canadian Horse Artillery
  • Lord Strathcona's Horse (Royal Canadians)
  • 1er Bataillon, Princess Patricia's Canadian Light Infantry
  • 2e Bataillon, Princess Patricia's Canadian Light Infantry
  • 3e Bataillon, Princess Patricia's Canadian Light Infantry
  • 1er Régiment du génie de combat
  • 1er Bataillon des services
  • Quartier général et escadron des transmissions du 1er groupe-brigade mécanisé du Canada

Deuxième étape : Instruction au niveau de la brigade

Dès avril 2019, l’instruction passera à un format de brigade complète à la Base des Forces canadiennes/l’Unité de soutien du secteur Wainwright, en Alberta. Là, plus de 4500 soldats s’entraîneront à des scénarios réels et simulés, de jour comme de nuit, pour être prêts à presque toutes les situations.

Cette deuxième étape de l’instruction se terminera à la fin d’avril alors qu’il fera la transition à l’exercice MAPLE RESOLVE, qui est dirigé par l’Armée.

« L’Ex MAPLE RESOLVE est l’exercice-cadre de l’Armée canadienne, » explique le Col Ritchie.

Il ne s’agit pas d’un exercice de tir réel, mais il offre une excellente occasion de tester le régiment d’instruction que les soldats viennent tout juste de terminer.

« Il s’agit d’un exercice force contre force, il y a donc une dimension humaine où les éléments de la brigade s’entraînent contre des éléments qui représentent les forces d’opposition, » ajoute le Col Ritchie. « Il est conçu pour former les soldats dans un environnement très dynamique qui permet de voir si vos tactiques, techniques et procédures sont efficaces. »

Et sinon, les leçons apprises dans cet environnement d’instruction authentique peuvent être utilisées pour adapter l’instruction afin qu’elle devienne plus efficace, ajoute-t-il.

Troisième étape : atteinte de l’état de préparation élevé et instruction au niveau de la force opérationnelle

Une fois l’Ex MAPLE RESOLVE terminé, le 1 GBMC sera reconfiguré en forces opérationnelles, lesquelles sont assemblées et déployées vers différents théâtres d’opération dans le monde, dit le Col Ritchie.

Ces déploiements commenceraient le 1er juillet 2019, tandis que le 1 GBMC se retire du chemin conduisant au niveau de préparation élevé pour se retrouver à l’état de préparation élevé en soi.

« C’est à ce moment que les éléments qui viennent de passer un an à s’entraîner seront déployés dans le cadre d’une mission spécifique d’une opération désignée, ou ils demeureront à un niveau de préparation élevée en attendant que le gouvernement du Canada désigne de nouvelles urgences, et nous serions prêts à s’y déployer, » explique le Col Ritchie.

Même à l’état de préparation élevé, les intérêts du Canada au pays demeurent la priorité

Cela dit, ce n’est pas parce que le 1 GBMC se trouve sur le chemin conduisant au niveau de préparation élevé pendant un an qu’il négligera ses tâches et ses responsabilités au pays.

« Nous avons un mandat continu de fournir du soutien aux Canadiens dans le besoin lorsque le gouvernement fédéral l’exige, » dit le Col Ritchie.

L’exemple le plus concret est la récente Opération LENTUS 18-05, où des soldats ont combattu des feux de forêt en Colombie-Britannique à l’été 2018.

« Il s’agit d’un cas classique, malgré le fait qu’ils étaient sur le chemin conduisant au niveau de préparation élevé, se préparant à s’entraîner pour des opérations de disponibilité opérationnelle élevée à l’étranger, » dit-il. « Notre priorité pour le gouvernement du Canada est les opérations nationales et nous appuierons en tout temps les Canadiens. »

Philosophie globale de service

Pendant tout ce temps, les soldats et les équipes de commandement travaillent à partir d’une seule philosophie générale.

« Nous voulons tous servir, » dit le Col Ritchie. « Nous allons nous assurer qu’ils sont bien préparés, alors quand les Forces armées canadiennes et l’Armée canadienne compteront sur la 3e Division du Canada, nous serons prêts à répondre à l’appel au nom de tous les Canadiens. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :