PRAXIS - Dépêche du Collège de commandement et d’état-major de l’Armée canadienne

Les grandes idées sur l’importance de l’Armée

La conférence annuelle du Gregg Centre a eu lieu à la fin janvier. Le thème était « De la radio au téléphone intelligent : la guerre à l’ère de l’information ». Des questions intéressantes ont été posées par le lieutenant-colonel Robbin Dove, cmdt de l’École de la tactique. Il a d’abord expliqué que l’Armée (gouvernement du Canada) était limitée par la vérité, l’harmonisation des messages même la chevalerie, jusqu’à un certain point. Il n’est pas nécessairement désirable de nous abaisser au niveau des autres acteurs étatiques et non étatiques en ciblant les familles de soldats déployés au moyen des médias sociaux. Tandis que l’Armée nécessite la légitimité et le terrain dominant sur le plan moral, le lieutenant-colonel Dove a posé trois questions pertinentes : (1) Sommes-nous trop irréprochables, sans imagination ou en manque d’intransigeance pour être réellement compétitif dans le domaine des cyberopérations offensives?; (2) En tant que démocratie parlementaire, pouvons-nous ou même devrions-nous nous mesurer aux régimes totalitaires dans la guerre hybride?; et (3) Comment gagner les opérations d’information, est-ce assez de ne pas perdre notre crédibilité? Ce type de questions est important étant donné l’investissement que font les FAC dans le ciblage. https://www.researchgate.net/publication/263305272_The_Ethics_of_Cyberwarfare (English only)

Pensée critique au Collège

La doctrine de l’Armée reconnait seulement deux types d’actions défensives : la défense de zone et la défense mobile. En défense mobile, une puissance minimale de combat est engagée pour fixer l’adversaire pendant qu’une contre-attaque est lancée d’une direction imprévue. Il y a un débat considérable quant à savoir si un seul groupement tactique peut effectuer une défense mobile dans la zone de responsabilité (ZResp). Le principal argument contre est que le groupement tactique ne possède pas la puissance de combat suffisante pour fixer et frapper. La publication Le groupement tactique en opérations ne clarifie pas la question et les stagiaires du COAT ont besoin de plus de clarté afin de comprendre les difficultés relatives au temps et à l’espace dans la défense.

 http://acims.mil.ca/trg/CACSC/SOH-CARL/Publications/US ADRP 3-90 (2012).pdf (Seulement accessible via le RED - interne - English Only).

Ressources pour les stagiaires de la guerre

Le personnel de développement de la FMP a créé une visite d’état-major virtuelle (VEMV) pour appuyer le perfectionnement professionnel des directeurs de groupe d’étude (en résidence et apprentissage à distance) et pour aider les stagiaires du COAT à visualiser le temps et l’espace au niveau du groupement tactique/de la brigade. Le sujet est la force Worthington, un groupement tactique formé par le 28e Régiment blindé du Canada (British Columbia Regiment) du lieutenant-colonel Don Worthington et de l’Algonquin Regiment, les deux faisant partie de la 4e Division blindée canadienne en Normandie. Le groupement tactique s’est perdu dans la nuit du 8/9 août 1944 et a été détruit par la 12e Division SS Panzer. La VEMV suit le processus de planification et de prise de décision de la force Worthington tandis qu’elle assumait le rôle de fer de lance de l’ensemble du 2e Corps canadien dans le cadre de l’opération TOTALIZE. Des notes du présentateur, des survols prédéfinis de Google Earth et un manuel de visite d’état-major rendront la VEMV de la force Worthington entièrement exportable aux unités.

http://acims.mil.ca/trg/CACSC/Working Documents/Military History/Bechthold-Worthington-Force.pdf (Seulement accessible via le RED - interne - English Only).

PRAXIS est produit tous les mois par le personnel professionnel de l'éducation militaire de l'CCEMAC. Avoir des questions? Contactez-nous par courriel à: + CACSC PME @ CACSC @ Kingston (MDN interne seulement).

Note : Les liens incorporés peuvent devoir être copiés et collés dans votre navigateur local pour fonctionner.

Praxis (du grec ancien: πρᾶξις, translit praxis) est le processus par lequel une théorie, une leçon, ou une compétence est jouée, incarnée ou réalisée. "Praxis" peut également se référer à l'acte d'engager, d'appliquer, d'exercer, de réaliser ou de pratiquer des idées.

Date de modification :